Mercredi matin, le 11 juillet nous avons été pris de court « à l’égyptienne » (la première et non la dernière fois comme vous pourrez le constater) par Mgr Kyrillos et Abouna Angelos nous annonçant de préparer rapidement quelques affaires pour aller rejoindre deux jours le groupe « Mission de Vie ». Une nouvelle fois nous avons été accueillis à bras ouverts, échangeant rapidement en anglais sur de nombreux sujets. Abouna Francis, notre référent sur place, nous a aidés à prendre nos marques : lui en anglais ainsi que quelques sœurs libanaises parlant français nous ont été d’une précieuse aide. Dotés d’un bracelet, « hazaza » en arabe, d’une croix « salib » et d’un foulard marqué du logo du couvent, nous avons été répartis par 2 dans des groupes pour accompagner les jeunes dans la visite de villages et d’une maison des petites sœurs de Mère Térésa.

Maggie (Marie Z) et Sam d’une part et Anne-Claire, Valentin et Maïwenn d’autre part ont rendu visite à plusieurs familles très pauvres et ont prié avec elles. Marron et Philippe ont visité des orphelins handicapés et des vieilles dames dans une maison de mère Térésa.

Sam et Marie : nous sommes allés dans la paroisse de Dronka afin de visiter les familles chrétiennes les plus pauvres et les convier à une messe le lendemain avec Monseigneur Kyrillos. Nous avons été impressionnés par la foi qu’ils témoignaient malgré leur grand dénuement. Dans chaque maison, il y avait au moins une image du Christ ou de la vierge. Cela a été très touchant de prier avec eux, en arabe mais aussi en français.

AC, Maïou, Valou : nous avons été séparés en petits groupes pour visiter des familles très pauvres. Cela était impressionnant de comprendre leur foi car certains n’allaient plus là la messe ; ce qui ne les empêchaient pas d’être très émus de prier avec nous. Ce moment de partage s’est clôt dans la joie, par un jeu de billard sur un toit avec tous les jeunes du groupe.

Maron et Philippe :  Ces vieilles femmes et ces orphelins handicapés, même s’ils n’avaient que très rarement de visites, nous ont accueillis avec beaucoup de simplicité, de spontanéité et de chaleur. Nous avons en effet été tout particulièrement touchés par la capacité de communiquer au-delà de la barrière du langage, simplement par des sourires, des serrements de mains et des regards riches en joie.

A notre retour le soir, nous avons fait des jeux et appris quelques rudiments d’arabe. Le dîner achevé, nous avons participé à une soirée de témoignages en arabe des jeunes sur l’expérience qu’ils avaient vécue l’après-midi. Si certains ont eu la chance de se retrouver à côté de traducteurs, la plupart d’entre nous ont amèrement regretté de ne pas avoir appris la langue avant le départ. La soirée s’est terminée vers minuit et les réveils programmés pour 4h du matin pour de nouvelles aventures.

IMG_4470