13 Juillet : coucher de soleil sur Ramallah

[et_pb_section admin_label= »section »]
[et_pb_row admin_label= »row »]
[et_pb_column type= »4_4″]
[et_pb_text admin_label= »Text »]

Quatrième jour avec les élèves de l’école Melkite ! Les traits sont un peu tirés au réveil, les yeux battent lourds, tout comme le ciel sur nos têtes, bien blanc en ce matin fatigué. Et pourtant… les idées sont fixées (certains ont même veillé tardivement pour achever quelques lignes, un montage, des tris de photos), et la vaillante – que dis-je l’héroïque ! – troupe s’ébranle pour se diriger par grande chaleur vers l’école.

Direction l’école pour une nouvelle journée!

Aujourd’hui, le programme est, comme à l’habitude, bien ritualisé : rassemblement du troupeau dans le théâtre pour une animation de ouf, ensuite atelier, olympiades, et pour finir une reprise des ateliers dans l’après-midi. Une fois le rideau tiré, c’est tout de suite ambiance carnaval de Rio et nous invitons les jeunes spectateurs, qui rient, chantent, battent des mains, sur le tempo donné par notre chef bien-aimé, j’ai nommé Augustin ! Mais ne nous méprenons-pas, la charmante saynète où évoluent nos héros, Astérix, Obélix et Panoramix, présente aussi ce qui constitue l’enjeu de la journée : la quête d’un nouvel ingrédient pour la potion magique. Alors, pas de minauderies, trêve de bavardages, foin de tout cela, et sus à la fleur qui ira enrichir le puissant breuvage concocté par Panoramix.

Le rythme de la journée ne faiblit pas, dans une ville transformée en étuve sous l’effet de la chaleur. Les olympiades sont l’occasion pour le cinquième groupe de prouver sa valeur, dans une partie intense de volley et tous les enfants s’en donnent à cœur joie dans un festival de « passe-moi la balle », de « ne la lâche pas » (n.b. traduit de l’arabe, car l’auteur de ces lignes est bien sûr polyglotte… gros LOL !), et je vous en passe… l’essentiel est bien qu’ils se détendent et rient en apprenant.

Dans la journée, les Grands obtiennent la possibilité de réaliser un mannequin challenge, qui témoigne d’un sacré savoir-faire car le rendu final est génial. Décidément, les enfants s’amusent, et la partie est gagnée !

Après avoir vécu une telle ambiance de groupe, les jeunes, tout excités, achèvent leur journée dans l’hystérie la plus totale, et il est même parfois difficile de les canaliser. Enfin, le résultat est probant, la fleur de Rio a été trouvée, et les trois Gaulois peuvent s’en aller vers d’autres contrées pour de nouvelles aventures !

Photo avec les jeunes encadrants palestiniens devant la statue de Nelson Mandela. Il a beaucoup touché le peuple palestinien par sa phrase: « We know too well that our freedom is incomplete without the freedom of the Palestinians. » (Nous savons très bien que notre liberté est incomplète sans la liberté des Palestiniens).

Le soir les jeunes volontaires Palestiniens  qui encadrent le camp avec nous, nous emmènent découvrir un quartier encore inconnu pour nous. Nous marchons un bon moment ; par les discussions avec les jeunes nous en apprenons un peu plus sur leur quotidien. Nous contemplons un beau coucher de soleil sur les hauteurs, puis allons partager  un verre tous ensemble. Dans le café nous fêtons les 23 ans de notre Béné préferée !

Lisa, la professeur de danse du camp

Gabriel avec les jeunes volontaires Palestiniens

Augustin

Claire avec certains jeunes du groupe 6

Augustin & Pénélope sur le départ (les plus ponctuels du groupe!)

(Article rédigé par Amaury)

 
[/et_pb_text]
[/et_pb_column]
[/et_pb_row]
[/et_pb_section]

Précédent

12 Juillet: 3ème jour de camp, et fête inattendue!

Suivant

Vidéos

  1. Michaud

    Astérix et Obélix ont décidé de voyager dans des contrees accueillantes cette fois-ci. Une fois n est pas coutume. Les enfants comme les animateurs ont l air de se prendre au jeu. Alors bonne chance pour les denrées á trouver encore. Nous vous envoyons de Paris une dose supplémentaire de potion magique et un zeste de citron pour vous encourager.

  2. BILLOT

    Du fonds des Alpes de haute Provence nous vous encourageons pour votre belle mission dans ce pays si accueillant où la joie ne cesse de s’exprimer malgré les immenses difficultés auxquelles la région doit faire face. Vous apportez à ces populations un peu de cette « âme française » dont notre vieux pays est et restera capable, car elle puise ses racines dans un sol généreux qui ne cesse de produire, à toute époque, et bien au-delà de nos frontières.
    Bravo à vous tous et porter notre espérance à ces frères dont vous vous occupez avec dévouement.
    Dominique et Anne-Sophie

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén