15/07 : Une journée reposante à Assiout…

Petit réveil à 7h, nous avons eu le privilège d’assister au rite copte célébré en français par Monseigneur Kyrillos rien que pour nous.

Après le petit déjeuner, nous partons pour une visite d’Asyut, guidés par Fady et Georges, deux jeunes égyptiens avec qui nous avons sympathisé le premier soir.

Stop 1 : petit tour en barque traditionnelle sur le Nil. Le paysage est superbe, la végétation luxuriante et une petite brise nous rafraîchit. Nous avons tous beaucoup aimé : c’est le Nil tel qu’on se le représentait !

Sur le Nil

Stop 2 : musique à fond de groupes égyptiens dans la voiture, nous voilà arrivés dans la vieille ville. Nous nous sommes promenés dans de petites rues marchandes couvertes, très étroites, odorantes et bruyantes ! Consignes de sécurité : ne pas trop parler, ne pas s’arrêter, se diviser en deux groupes pour éviter d’attirer l’attention sur nous. Notre groupe de Français se remarque facilement (merci aux cheveux blonds de Maron et Philou). N.B : rassurez vous papa, maman, nulle crainte d’attentat, seulement de vider nos comptes en négociations ratées (3 foulards, 10 casseroles, 1 shisha, et quelques miniatures de sphinx).

Stop 3 : petite pause désaltérante au bord de la route dans une échoppe servant une boisson typique égyptienne à base de canne à sucre (1 verre suffit …).

A 16h30 Fady et Georges sont revenus nous chercher pour aller visionner le match dans un café rempli d’égyptiens supporters de la Croatie ! FRANCE CHAMPIONNE DU MONDE !!

Le gérant du bar nous offre un drapeau égyptien pour célébrer la victoire

Mais la vraie coupe du monde se déroula le soir, lors de matchs endiablés au club pendant lesquels Philou, Sam et Valentin ont tout donné ! Tous les enfants se pressaient pour jouer avec les garçons, football, billard égyptien, babyfoot, ils ne manquent pas d’idées pour les faire courir ! Les petites filles étaient toutes curieuses de nous rencontrer, de connaître nos noms et nous avons reçu des dizaines de sourires qui dépassaient facilement la barrière de la langue. Les plus grandes d’entre elles ont pris en main notre apprentissage de l’arabe, Mero et Joya enrichissent notre vocabulaire à chaque fois que nous venons au “club” !

Les filles et leur fan club

 

Précédent

12/07 : Découverte du rite copte catholique

Suivant

13/07 : Hurguada !!! A la découverte de la Mer Rouge

  1. Benoît AUFFRET

    Certes, la France est championne du monde, mais votre vécu en Egypte a une toute autre intensité.
    (Là-bas c’est Mohamed Salah le jour emblématique de l’équipe nationale)
    Vos fan clubs à vous ont une tonalité bien amicale et une authenticité garantie. On vous embrasse tous les sept.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén