Après s’être faits réveiller par le soleil qui a montré le bout de son nez à 6h du matin, il était temps de descendre chez les sœurs pour prendre le petit déjeuner salé : pain pita au fromage ou au thym, concombre et tomate.

Pendant deux semaines, notre mission s’organisera selon l’emploi du temps suivant:

  • Matin : Animation auprès d’enfants dans une colonie
  • Après-midi : visites de familles du quartier de Bourj Hammoud (bidonville de Beyrouth)

Le matin, nous sommes donc partis rencontrer une trentaine d’enfants entre 4 et 12 ans. Nous avons été accueillis par un chant de bienvenue « ahla ou sahla » (traduction : bienvenue) des plus dynamiques. Pendant toute la matinée, nous avons joué, chanté et dansé avec les enfants. Les Libanais sont d’excellents danseurs ! Tia et Natali sont venues nous aider.

Nous sommes ensuite rentrés déjeuner chez les sœurs. Nous n’avons pas été dépaysés puisque le menu du jour était hamburger frites. Nous avons fini par un bon gâteau pour le dessert accompagné du doux son de « Joyeux anniversaire Marie! » Notre vendéenne péchue se souviendra de ses 20 ans au Liban !

L’après-midi était consacré aux visites. Deux groupes ont été formés. Nous avons rencontré des personnes vivant dans des conditions très précaires, mais dont la foi est très riche. À la fin de la journée, les deux groupes se sont retrouvés chez une femme arménienne qui nous a récité le « Notre Père » dans sa langue maternelle. Nous avons partagé un moment émouvant, notamment lorsqu’elle nous a expliqué qu’elle avait pu profiter de travaux qui lui ont facilité la vie. Elle nous a en effet expliqué qu’elle devait descendre chercher de l’eau dans des seaux, trois étages plus bas, et les remonter, bien évidemment sans ascenseur. Aujourd’hui, grâce au patronage, elle a de l’eau chez elle et une machine à laver.

Chez l’arménienne Zovinar, Zovik de son petit nom

Le soir, nous avons découvert le rite maronite qui n’est pas si différent du rite latin. L’homélie du prêtre s’est résumée à nous faire venir dans le chœur pour nous entendre chanter le « Je vous salue Marie ». Nous avons goûté notre premier repas libanais, le chawarma. Nous sommes ensuite rentrés faire notre débriefing quotidien et organiser le programme du lendemain.

Église maronite de St Joseph

 

Tabeeh !

Blandine & Anne-Claire