Remis de notre première journée, nous avons attaqué cette deuxième journée avec du Puck (fromage libanais, qui ressemble à du Kiri liquide) au petit-déjeuner. Nous avons retrouvé les enfants, plus dynamiques que la veille (et nous aussi !). Nous leur avons appris Resucito, hymne des JMJ de Madrid et nous avons dansé la macarena (hey macarena ha!). Elle a été choisie comme chorégraphie de la semaine. Après la lecture de l’évangile de la Samaritaine, les enfants ont décoré un puits et fait des coloriages. Nous avons joué au jeu du ninja, beaucoup apprécié par les enfants.

Deux d’entre nous sont restés aider Sœur Manar en cuisine.

Nous avons déjeuné avec les sœurs. Fattouche (salade de mâche) et mjadra (plat à base de riz et de lentilles). Malgré son apparence, nous avons beaucoup apprécié le mjadra. Et en dessert, nous avons pu goûter aux fameuses pâtisseries libanaises,  aussi sucrées que délicieuses !

Mjadra

Fattouche et sa cuisinière

Cette journée s’est poursuivie par la visite des familles des enfants qui viennent à la colonie du matin. Nous avons été plongés dans l’intimité et le quotidien de ces familles, ce qui a permis de renforcer les liens avec ces enfants joyeux et souriants. Malgré des logements parfois petits et sales voire insalubres, nous avons été marqués par la joie de vivre et l’espoir communiqués par ces familles. Nous sommes chamboulés à chaque fois que nous entrons dans un foyer car chaque famille a son histoire et sa situation particulières. Nous avons été amenés à porter un autre regard sur le système politique et économique au Liban.

Fatigués par la chaleur et les grandes émotions de la journée, les bras de Morphée nous ont très vite bercés.

Charlotte & Adrian