Holà !

Notre quotidien mexicain est marqué par de nombreuses péripéties que nous souhaitons vous partager !

Huichols et bulles de savon !

Nous rencontrons chaque jour, à la mission, des familles indigènes qui nous partagent leur joie de vivre ! Les enfants, au début impressionnés, ne tardent pas à s’amuser avec nous, surtout quand nous sortons les bulles de savon apportées de France et qui remportent ici un franc succès !

Le 14 juillet : un peu de sucré dans ce monde salé !

A l’occasion du 14 juillet, nous avons préparé un dessert français (postre de Francia) pour le dîner : une mousse au chocolat (faite avec les moyens du bord !) et des crêpes. Les frères ont été enchantés de ce partage culinaire !

Animaux en folie à Santa Clara !

À Santa Clara, il n’est pas rare de croiser, en sortant de la salle de bain, une vache ou un cheval en liberté ! Nous ne fûmes dès lors pas surpris de découvrir un veau, dans le dortoir des garçons, léchant la peinture fraîche de la veille !

La vache d’un propriétaire local s’est retrouvée embourbée dans un marécage de boue, pendant plus de 2 jours. Le propriétaire ne venait pas la chercher et nous ne pouvions pas nous aventurer jusqu’à elle de peur de nous enfoncer ! Finalement, nous l’avons tirée avec des cordes, réussissant à la sauver.

Mitzu (« chat » en langage Huichols !) a sauvé Jean-Baptiste d’une morsure de serpent vénéneux, du cours d’une promenade nocturne ! Le chat a tordu le cou du serpent, et fut ensuite porté en triomphe jusqu’à la mission !

En outre, un petit scorpion vit en toute liberté dans un pot de mayonnaise vide dans la cuisine !…

La chorale de Santa Clara

Le frère Miguel Angel de la mission est un fan inconditionnel des choristes. Tous les jours, nous devons lui chanter les chansons du film !

Après la messe dominicale dans le village de San Andrès, nous sommes allés nous promener dans la montagne et le frère nous a filmés face à un splendide point de vue, en chantant « Vois sur un chemin » !

La baignade… sous la tempête

Après une après-midi de peinture, nous sommes partis sous un soleil de plomb, vers une cascade dont le frère nous parlait depuis longtemps !

Après 45 minutes de marche, le ciel s’étant quelque peu couvert, nous nous baignons finalement dans l’eau trouble de la rivière ! Quelques secondes plus tard, l’orage éclate. Trempés, nous empruntons alors le chemin du retour en maillot de bain, sous une pluie diluvienne… Nous garderons un souvenir ému de ce premier bain mexicain !

Les 29 ans d’Anne-Gaëlle

Pour l’anniversaire d’Anne-Gaëlle, un banquet a été dressé dans l’école. Les frères avaient cueilli des fleurs, les cuisinières avaient préparé un énorme gâteau, et il y avait même du vin français ! Les indigènes lui ont chanté « Joyeux anniversaire » dans leur langue. Autre tradition : mordre dans le gâteau à pleines dents !

La soirée s’est poursuivie en musique, danse et tequila jusqu’au bout de la nuit !

Hasta luego !