19 Juillet : Village d’Ein Arik

19 Juillet.

Cela fait 10 jours que nous sommes arrivés, déjà! Les jours filent et s’enfilent les uns à la suite des autres, et nous ne voyons pas le temps passer. (bon, par contre la fatigue on la sent bien !!)  Nous nous sentons chez nous à Ramallah, les rues et les habitants nous sont maintenant familiers et attachants. Bien sûr il y a toujours ces milliers de déchets qui jonchent le sol partout, ces odeurs parfois pas très agréables, ces oliveraies qui pourraient être magnifiques mais qui ressemblent à des déchetteries. C’est paradoxal car dans la rue les habitants ont les derniers smartphones, de belles voitures pour certains, partout de nouveaux immeubles se construisent et témoignent de l’expansion et de l’importance de la ville…

Nous sommes aujourd’hui mercredi, et demain a lieu le spectacle de fin de camp avec les familles, il y a donc du pain sur la planche !! D’autant plus que les enfants sont de jours en jours plus excités, et ont du mal à faire correctement leurs pyramides, chorégraphies ou chansons sans courir partout et s’arrêter toutes les 5 minutes pour rigoler… Mais bon le challenge ne nous fait pas peur,  plus rien ne nous paraît impossible !

L’après-midi, pour nous remercier de notre travail, de notre dynamisme et de notre investissement pendant le camp, Naella  (la directrice) nous organise une visite culturelle de Ramallah et un repas palestinien traditionnel. Après un petit tour dans la ville, nous choisissons de visiter le musée Yasser Arafat, qui retrace l’histoire de la Palestine, la colonisation anglaise et bien sûr fait état de l’occupation israélienne.  C’est réellement bouleversant de voir des films et des photos de ces périodes, notamment des deux intifada qui sont en fait relativement récentes.  Ce musée présente aussi toute l’action de Yasser Arafat pour la Palestine et sa biographie. Au sous-sol, se trouvent les pièces dans lesquelles il a vécu, entouré de ses soldats, pendant le siège israélien qui a duré 37 mois. Tout est en l’état, le bureau, sa chambre, la cuisine… Incroyable de découvrir tout cela,  et de se dire qu’à la même époque nous étions des enfants qui avions la chance de vivre paisiblement dans un pays en paix.

Musée Yasser Arafat

Nous enchaînons ensuite sur un repas dans un petit village jouxtant Ramallah. Le cadre est idyllique pour se poser et déguster ! Une grange fraîche, des habits traditionnels suspendus (robes longues ornées de broderies) des oliviers plantés entre les tables qui s’échappent du toit où certaines tuiles manquent… Au menus, une entrée abondante composée de hoummous de plusieurs sortes (avis aux lecteurs assidus du blog : notre consommation de Hoummous a nettement baissé depuis le début, on n’a pas réussi à tenir le rythme de 1kg par jour), de salade arabe (concombres, tomates, persil), de concombres à la sauce, et de pita. Ensuite le plat arrive : du poulet sur de la pita cuisinée aux oignons et aux épices et imbibée du jus. Délicieux ! Niveau quantité on avait été prévenus : soit un quart de poulet, soit un demi, rien que ça ! 1/4 nous suffira largement, voire ne sera pas possible à terminer pour certains, mais comme d’habitude, Gabriel et Augustin recommandent un nouveau plat 😉 ! Ce repas, arrosé de citronnade à la menthe, de bières, et d’Arak pour les fans (sorte de pastis palestiniens), est un très bon moment convivial!

Les garçons à table!

 Le petit village qui surplombe ce restaurant est intéressant et magnifique à visiter. Bien sûr, dans la rue principale se mélangent les odeurs alléchantes de falafel et celles insupportables de la pourriture des poubelles et des veaux fraîchement égorgés par des enfants devant nos yeux. Mais nous grimpons dans le haut du village qui regorgent de merveilles : un dédale d’escaliers, des maisons attrayantes avec leurs terrasses surplombant la vallée, des habitants toujours souriants et accueillant, une petite église magnifique où œuvrent quelques saints moines italiens hors du temps et respirant la sérénité. Nous contemplons le coucher de soleil sur les vallées environnantes, qui illumine d’une douce lumière les maisons et rempli les cœurs d’une profonde admiration pour le Créateur.

Bénédicte, Sophie et Lisa

Sophie et Claire

 

Alixe et Marie

 

Vue sur le village

Le retour en bus est épique, les garçons – musiciens accomplis- mettent l’ambiance avec des chansons de leurs crus très marrantes !

Une belle journée !

(Article rédigé par Bénédicte)

Précédent

20 juillet : Recueillement à la Cathédrale Saint Marc

Suivant

Moldavie- Premier jour

  1. Anne-Sophie et Dominique

    Bravo et merci encore et toujours pour vos photos et vos compte-rendus intéressants qui témoignent de votre affection pour ce pays qui a su vous conquérir, par sa joie de vivre ; Nous avons l’impression d’y être, et, d’ailleurs, nous y sommes par le cœur! Bravo pour votre témoignage, votre enthousiasme, malgré la fatigue bien normale, et votre entrain. Votre engagement auprès de vos jeunes amis est une belle aventure qui, nous en sommes sûrs, vous laissera un souvenir inoubliable! Soyez assurés de nos prières et que Dieu vous bénisse!

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén