Une nouvelle journée nous tend les bras ! La petite équipe s’ébranle après un petit-déjeuner rapide, pour aller en bus jusqu’à Bethléem. Julien -volontaire de la DDc qui travaille dans le monastère d’Abu Gosh pour 2 ans – , ainsi que Raphaël – volontaire pour 1 mois dans le monastère- , nous accompagnent pour nous faire visiter cette ville.

Le voyage est court et dans la petite ville il y a beaucoup de choses à faire. Nous allons d’abord dans l’église de la Nativité, là où Jésus est né. C’est très émouvant de se retrouver ici, mais malheureusement les messes se succèdent dans la crypte et nous ne pouvons pas nous arrêter y prier.

Crèche de la Basilique de la Nativité

 

Nous continuons notre périple par la « Grotte au lait », lieu où la Vierge aurait allaité Jésus (!) puis nous terminons par un petit tour dans le souk pour faire quelques emplettes. Ici à Bethléem, ils vendent beaucoup d’objet en céramique (faits à Hébron qui est à quelques km au sud de Bethléem) : plats, dessous de bouteille, bols, petits récipients, cendriers …

Pénélope et Lisa, les jumelles

Ptite pause en attendant Pierre, qui s’était perdu ( et on a failli devoir repartir sans lui!!!)

Au retour à Abou Gosh, nous déjeunons, puis au travail ! Au programme : divers travaux de jardinage dans le jardin et le cloître des soeurs.

Le soir, nous sommes invités chez les soeurs pour faire connaissance, puisque même si on se cotoie pour les travaux de la journée, nous ne connaissons pas vraiment! Nous passons une magnifique soirée à faire connaissance, autour d’un pique nique délicieux. Je crois que les soeurs nous auront tous beaucoup marqués par leur accueil, leur gentillesse et leurs rires. Nous terminons la soirée tous réunis autour des complies, dernier office du soir, dans le jardin du cloître. Un moment merveilleux et très émouvant.

 

Vaisselle avec les soeurs

C’est aussi ce soir, que notre globe-trotteur Gabriel doit repartir prendre son avion… Trop triste, les 3 semaines sont passées si vite!

Dernière photo au complet avant que Gabriel ne s’en aille

Article rédigé par Amaury et Bénédicte