Pourquoi se bousculer ? D’ailleurs comme disent les Béninois « les Français ont l’heure, nous on a le temps ».

Il n’est jamais trop tard pour vous présenter les derniers membres de l’équipe.

ELISE : j’ai 27 ans et je vis à Genève avec mon mari, Quentin. Dans la vie j’aime beaucoup les sports de montagne et aussi chanter. Et mon métier me passionne ! Je suis pédiatre et aimerais me spécialiser dans les maladies tropicales et l’urgence humanitaire, un projet de métier et de vie qui me tient à cœur depuis plus de 20 ans maintenant. Pendant ce service j’aurai donc la casquette de pédiatre, et j’espère pouvoir participer à la prise en charge médicale des enfants de Soclogbo et Takon pendant ces 3 semaines. Je me réjouis des moments de partage que nous allons vivre là-bas !

 

QUENTIN : d’origine de Boulogne-sur-Mer, j’ai grandi en Suisse et en région parisienne. A 28 ans, je vis à Genève avec mon épouse, Elise, également présente dans la mission, et je travaille dans un cabinet de conseil en stratégie. C’est ma première expérience en terre africaine, je m’en réjouis donc beaucoup. Deux motivations nous ont poussées avec Elise à entreprendre ce voyage : aider et « avoir de nouveaux yeux », comme le soulignait Marcel en son temps. Cette expérience promet d’être bien différente de mes précédents voyages humains et humanitaires en Amérique du Sud et en Asie centrale ! Du coté des passions, tout ce qui tourne autour de la montagne me plait en général beaucoup : ski de fond, course à pied, vélo, alpinisme, randonnée, randonnée à ski…

 

STANISLAS : j’ai 20 ans et je fais des études en Génie Industriel. Je suis un grand passionné d’aventure et j’ai le goût du challenge ! C’est ma première sur le continent africain. C’est une joie de découvrir l’Afrique qui m’est familiale due à mes origines qui sont la Centrafrique et Madagascar. J’adore voyager, découvrir de nouvelles cultures et traditions ! L’humanitaire est une première pour moi. Ce nouvel engagement concorde avec mon envie de m’enrichir spirituellement. J’ai à cœur de m’investir avec l’AED auprès des communautés chrétiennes démunies et apporter ma modeste contribution dans ce projet.

 

LUCY : j’ai 28 ans et je vis à Montereau dans le 77. Je suis professeur des écoles. Dans la vie j’aime la musique, notamment le chant, la lecture et les voyages. J’ai toujours eu ce désir de me mettre au service des autres : j’ai été bénévole dans des associations de solidarité et j’ai effectué un volontariat de service civique à la fin de mes études. De plus, faire une mission humanitaire à l’étranger a toujours été l’un de mes plus grands rêves. L’appel du Pape François aux JMJ de Cracovie auxquelles j’ai participé a renforcé ce désir de prier, servir, rencontrer, partager. C’est pourquoi j’ai choisi de partir au Bénin.

 

Vous avez dorénavant une vision globale des 10 volontaires partis à l’aventure dans la brousse béninoise pendant 3 semaines !