Catégorie : Égypte

St John-Paul Nursery

Crèche Saint John Paul https://www.facebook.com/StJohn-Paul-Nursery-258026764321806/

Les trajets en voiture vers de nouveaux quartiers sont l’occasion de découvrir des aspects de la vie quotidienne des Cairotes. Ainsi, ceux-ci prennent d’assaut le moindre carré d’herbe et c’est toujours étrange de voir des dizaines de personnes assises sur les platebandes d’herbe qui séparent les voies d’immenses boulevards. Certains pique-niquent au milieu des pots d’échappement, d’autres regardent simplement passer les voitures.

Après nos journées de travail à la crèche Montessori de Héliopolis, nous partons à la découverte d’une nouvelle crèche du Caire.

Dès les premiers instants, nous sommes chaleureusement accueillis par le personnel et nous sentons comme chez nous. Aida, la directrice, nous offre de petits sachets de popcorns et des smileys  préparés spécialement pour nous.

La crèche Saint John Paul dispose de moins de moyens que la précédente, mais tout y est fait avec soin et simplicité.

Nous nous répartissons dans les classes pour prêter main forte aux Miss. Raphaël et Albéric partent s’amuser dans l’aire de jeux  aménagée sur le toit de l’immeuble avec les enfants de 7-8 ans. Juliette et Tiphaine participent à la fabrication de casquettes-grenouilles en mousse. Florence rejoint le groupe des 2-4 ans pour encadrer des activités Montessori. Louis-Etienne et Mathilde prêtent main forte à la Miss chargée de la décoration de la crèche. Ici, les activités manuelles servent aussi à égayer les lieux : les bricolages en mousse viennent décorer les murs ou servir de suspension au plafond.

Sur le toit de l’immeuble, nous sommes au niveau du périphérique du Caire à moins de 15 mètres de la route, mais pour les enfants le bruit ne parait pas être une nuisance et ne les empêche pas de s’adonner à de multiples jeux où chacun trouve sa place.

Nous y apprenons de nombreuses chansons enfantines ; comptines en arabe, cantiques pour enfants ou encore les fameux Head Shoulders Knees and Tose ou Aramsamsam, toujours accompagnées de chorégraphies.

Tout au long de ces trois jours, le personnel encadrant enchaîne les attentions spéciales envers nous, nous proposant du café, des barres et gaufrettes égyptiennes et nous ont fait découvrir le Hummus Sham, une boisson épicée au pois chiche dont le goût n’a pas mis tout le monde d’accord.

Durant ces journées, nous lions des liens forts avec les enfants qui nous donnent tant d’amour, notamment les plus jeunes. Même après seulement trois jours, certains sont triste de nous voir partir et le départ fut difficile pour certains.

Séance bricolage pour la décoration d’une nouvelle crèche

Notre chorée de « Un grand cerf dans la forêt » a été très appréciée

On aime le houmous…

 

24, 25 et 26 juillet : La Crèche Montessori

Lundi, mardi et mercredi, nous étions dans une crèche Montessori dans le quartier Korba. Les enfants, entre 1 an et 4 ans, étaient répartis en différentes classes en français ou en anglais (enfin, ils savent dire « oui », « non », « merci », et « je m’appelle… », donc la conversation n’allait jamais très loin). 1 ou 2 par classe, nous nous avons essayé d’apprivoiser ces petits boud’choux à coup de grimaces et de jeux de mains. Les garçons se sont principalement occupés de la « summer school » qui accueille des enfants plus grands entre 4 et 8 ans

Un morpion Humain

 

Le repas est toujours un moment très joyeux !

Assez différentes des crèches françaises, ici, ils apprennent déjà leur alphabet (latin et arabe) et à compter jusqu’à 10 ou plus, certains savent déjà écrire leur prénom au tableau en lettre minuscule !

En dehors des séances de jeux Montessori, nous avons fait de nombreux bricolages : des bracelets de pâtes multicolores, des lapins en papier, de la peinture… Les « Miss » ne sont jamais à court d’idée pour occuper ces p’tits loups.

Une des matinées, tous les groupes se sont rassemblés et on a pu assister à un spectacle de marionnettes, faire une ou deux chorés et participer à quelques jeux.

Encore un spectacle de Marionnettes, les enfants sont ravis !

Le but était de souffler dans la farine afin de trouver le trésor caché, notre chef ne s’en est pas trop mal sortie 🙂

La crèche a également la chance d’avoir une petite piscine dans laquelle les enfants ont pu se rafraîchir et, à leurs sourires, ils se considéraient comme les enfants les plus chanceux du monde.

Vendredi 21 juillet : activité avec le MEJ

Nous nous retrouvons pour un petit-déjeuner tout aussi surprenant que les jours précédents (assiette de fèves rouges accompagnées de tahiné, la fameuse purée de sésame).

Nous poursuivons la journée avec le programme habituel : jeux, danses et autres activités…

Comme chaque vendredi, le MEJ (Mouvement Eucharistique des Jeunes) vient animer la fin d’après-midi par des activités ludiques. Après danses et parties de foot vient le temps d’enseignements. Les jeunes nous content dans un premier temps l’histoire de David et Goliath. S’ensuit un spectacle de marionnettes sur le pardon. Nous sommes particulièrement touchés par le charisme de ces gens de l’Eglise Orthodoxe, par la joie qu’ils transmettent dans la plus grande simplicité. Cela nous a en outre permis d’élargir notre regard sur le monde et le dialogue interreligieux. La rencontre fut merveilleuse, hamdulillah!

Nous prenons ensuite place dans la chapelle pour une séance de répétition d’un cantique. Malgré la barrière de la langue nous avons pu pleinement profiter de ce moment fort et musical.

Nous terminons ensuite cette journée par le dîner et un temps libre précédant la prière et le coucher, avec les résidents du centre sur les notes parfumées du chant du muezzin.

                 

20 juillet : Recueillement à la Cathédrale Saint Marc

Nous avons l’honneur d’être reçus par Sa Béatitude le patriarche copte catholique Ibrahim Isaac Sidrak. Il nous reçoit en toute simplicité et nous raconte la visite du Pape François en Egypte qui a eu lieu quelques mois plus tôt. Il nous explique la situation des coptes catholiques qui sont largement minoritaires parmi les coptes. Les coptes orthodoxes représentent en effet 95% de la population chrétienne Egyptienne (environ 10% des Egyptiens) et les relations entre catholiques et orthodoxes ne sont pas toujours au beau fixe. Le patriarche reste bienveillant et plein d’espoir malgré la situation difficile vécue par son pays et par ses fidèles.

Avec le Patriarche

S’ensuit une visite de l’église dans laquelle a eu lieu l’attentat de décembre 2016. C’était un moment fort en émotions de pouvoir voir les impacts de l’explosion et d’entendre une copte nous parler de la façon dont les familles des victimes vivent le martyr de leurs proches.

L’après-midi a été consacrée à la visite de la citadelle de Saladin et sa mosquée. Enfin un petit crochet par le souk de Khan El Khalili et la journée se termine avec le départ de M. Fromager.

Face au Caire

19 juillet : Récréation Pyramidale

Première journée avec nos invités de Marque…. Enfin de Marc, comme dirait Monsieur Fromager. Nous avons la chance d’avoir la visite du directeur de l’AED France et de Caroline, qui a monté le projet AED Misson. Une belle journée s’annonce : départ 7h30 en direction des Pyramides et du Sphynx avec Ramy, Cherine et Mariam, la nièce du père Hani.

C’est parti pour un petit tour de dromadaire 🙂

Le musée du Caire nous dévoile les trésors des pharaons, nous nous émerveillons devant les luxueux sarcophages et de magnifiques bijoux.

Le Musée du Caire

Pour finir, Ramy nous fait découvrir une des spécialités locales, le Kochari, composée de riz, pâtes, lentilles et poids chiches (rien de mieux pour la ligne). Attention à la sauce piment !

Une jolie rue piétonne dans le centre ville du Caire

Ainsi font font font…

Rendez-vous à 8h pour les filles pour aider à la toilette des personnes handicapées. Nous retenons les prénoms peu à peu et, grâce aux quelques mots d’arabe que nous connaissons (appris avec plus ou moins d’entrainement et de rires de nos nouveaux amis), le contact s’en trouve facilité.

Avec une des accompagnatrices du centre, Nermine

Chaque matin vient avec son lot de surprises, notamment gustatives : après le bol de caramel à la purée de sésame (le Tahiné) de lundi, notre petit déjeuner a été composé de fromage de brebis hyper salé et de nougat hyper sucré (le Halwa).

Le quotidien suit son cours avec le linge à plier entre filles et un atelier danse avec les garçons : nous découvrons la musique locale et échangeons des pas « traditionnels » de chaque pays : macarena, madisson, chenille orientale et autres déhanchements.

C’est un des premiers temps communs que nous vivons avec les hommes car ici, les repas et la plupart des activités se vivent séparément.

Avant le diner, nous montons un spectacle de marionnettes contant l’histoire du chat botté traduite par Chérine qui nous est d’une aide très précieuse (<3). Le conte en arabe « marionnetté » par les accompagnateurs du centre et traduit par l’un d’entre eux (notre ami Alfred) est très chouette.

Nous avons un public très attentif !

Dernier moment sympa de la journée, nous montons dire bonsoir aux personnes handicapées et finissons la soirée par un atelier tresses et une dernière danse avec Maryam, la fillette de la cuisinière.

17 juillet: premier jour dans le centre

Le réveil qui nous a surpris profondément endormi n’a pas réussi à entamer notre motivation. Il est 10h, c’est l’heure du petit-déjeuner avec les résidents du centre. Nous comprenons que l’hospice où nous logeons ainsi que sa piscine sont la principale source du financement de ce centre. Après le petit-déjeuner aux couleurs locales, et donc notre première rencontre avec les pensionnaires et le personnel du centre, le rangement laisse la place au temps des activités. Nous sommes lundi, le jour où l’hospice n’accueille pas de visiteurs durant la journée : nous partageons donc tous ensemble la piscine où nous profitons de jeux pour faire plus amples connaissances et essayer de retenir un maximum de prénoms, ce qui n’est pas une mince affaire !

Tous à l’eau !

Midi et demi : la baignade est finie. Alors, nous allons dans le centre où nous effectuons avec entrain le ménage de l’étage: chambres, balcons, pièces communes, tout y passe !! Il en sera ainsi tous les jours de notre mission.

 

Raphaël en action.

Pendant ce temps, en cuisine…

Nous nous rendons alors tous ensemble vers la salle à manger pour le repas, il est 14h. Le repas est entrecoupé de temps de services et d’échanges, même par le biais d’un simple sourire, barrière de la langue oblige…

 

 

Après une sieste-dominos des plus instructives (merci Alfred, Romani et Daniel), nous partageons un moment convivial autour d’une tasse de « chaï » (thé), puis d’un long temps libre en extérieur, nous permettant de nous rapprocher davantage des résidents et du personnel du centre (comme lors de la chaise musicale). De même que pour le déjeuner, le dîner s’est présenté comme une alternance entre des moments de services et des moments plus conviviaux.

Chaï time avec Romani et Coco.

La soirée s’est ensuite achevée par une dégustation de produits locaux agrémentés de pepsi avec en fond sonore nos premiers balbutiements en arabe (ouahed, nein, telleta…).

 

L’appel a la prière du muezzin à 4h du matin n’a pas dérangé notre sommeil tant  notre fatigue était grande.

 

 

16 juillet: acclimatation en terre égyptienne

Le réveil nous cueille un par un a des horaires différentes, la fatigue n’entame en rien notre bonne humeur et notre excitation à fouler ce sol égyptien. Notre contact local, Ramy, arrive alors avec sa femme Cherin (qui parle Français !) et ses deux enfants Roger et Claudine. Nous faisons un point rapide sur notre programme des jours à venir et nous allons ensuite rejoindre le père Hani, responsable du centre, qui nous reçoit chaleureusement. Nous partageons tous ensemble un copieux déjeuner, nous étions attendus de pied ferme !!

La cour du centre, un havre de paix.

L’après-midi ce partage ensuite entre la sieste et une visite du quartier dans lequel est situé le centre, malgré les 42° qui nous mettent à l’épreuve. Nous assistons ensuite à la messe, célébrée dans le rite copte de Saint Basile le Grand, puis nous dînons, révisons nos plans pour le lendemain avant de disparaître dans nos pénates, où nous prenons nos marques.

15 juillet: jour du départ !

Après des retrouvailles à l’aéroport Charles de Gaulle et un dernier dîner sur la terre

Albéric, 2ème expèrience en avion, vraiment serein?

française, nous embarquons dans un avion EgyptAir, première rencontre avec la culture égyptienne, et décollons vers le Caire à 22h30.

Après quelques heures de vol, nous découvrons de nuit la ville qui nous accueillera les semaines à venir.

Première aperçu du Caire depuis l’avion.

 

Nous retrouvons alors notre contact sur place, Ramy, qui nous accueille chaleureusement et nous emmène à la maison d’accueil « Lady of Peace House for Special Needs » où nous logerons durant tout le séjour et nous occuperons de personnes handicapés les premiers jours. Malgré l’heure tardive, il fait très chaud et l’aube pointe déjà entre les immeubles d’Heliopolis. Nous montons alors dans nos chambres pour une nuit courte, sonnés par le voyage.

Au programme de demain, découverte du foyer et des environs, rencontre avec le père Hani, responsable spirituel du centre et première découverte de la gastronomie locale.

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén