Catégorie : Égypte 2019

11 Juillet – Coup de polisch chez mère Teresa

Nous sommes déjà mercredi. Après un petit-déjeuner avec l’évêque, nous partons dans la foulée au service des sœurs de mère Térésa. Arrivés à la maison d’Accueil, nous découvrons leur mission : fidèles à l’esprit de service aux plus pauvres, ces sœurs prennent soins de femmes âgées dans le besoin et d’enfants handicapés. Les tâches ménagères n’étant pas sans noblesse, nous nous joignons à un groupe de jeunes volontaires coptes pour nettoyer le bâtiment de fond en comble.L’équipe au complet avec l’autre groupe de volontaires chez les sœurs de Mère Térésa

Toujours bien accueillis par les enfants ! Quentin aux anges…


Grand nettoyage de la chapelle, Marguerite à la serpillère !

La matinée se termine dans la petite chapelle afin de confier notre mission et toutes nos intentions à celle qui donna sa vie au service des plus pauvres.

Après la traditionnelle sieste Égyptienne, Sohir et sa famille nous on permis d’assister à un magnifique coucher de soleil sur les berges du Nil, toujours en présence de policiers armés qui n’ont pas hésité à prendre un rafraîchissement avec nous en nous expliquant l’histoire de la ville.

Nous rentrons rapidement nous coucher à la maison, un week-end très chargé nous attend.

10 juillet – Club à l’égyptienne

Après le temps de l’installation, voici venu celui de la découverte ! Notre première soirée à Assiout fut riche en rencontres : nous avons découvert que la cour de notre immeuble était le lieu de rencontres des coptes de tous âges. Entre jeux de ballon et conversations, le « club » est le lieu de multiples échanges, comme avec cette femme copte qui nous a partagé la difficulté de cohabitation avec certains musulmans et son manque de liberté.

Ces soirées nous ont permis de mieux comprendre l‘organisation d’une journée en Égypte, coupée par la sieste aux heures chaudes (entre 14 et 16h, il y fait 40 degrés!) et prolongée jusqu’à minuit et demi.


Ci-dessus, la volontaire Marguerite avec deux petites filles coptes : Emily et Lorene

Le «club» (prononcé à l’égyptienne « kloub »), est un véritable lieu de vie pour les coptes de la région. Mardi, les catéchistes de l’évêché ont organisé une journée d’animation pour plus de 200 enfants, à laquelle nous avons été invités.

Malgré la barrière de la langue nous avons pu beaucoup échanger avec ces enfants qui nous ont marqué par leur joie, leur tendresse et leur envie de communiquer. Voici quelques photos de ces heures euphoriques où nous avons répondu plus de cent fois à la question « es meh ? » (« comment t’appelles-tu? ») et marché de salle en salle, une ribambelle d’enfants accrochée à nos bras. Nous avons posé pour des dizaines de photos !

Avant de commencer les activités, chaque équipe pousse son cri de guerre !

But du jeu : faire passer la balle de ping-pong dans le verre suivant…


En sortant de l’atelier peinture/tatouage…


13h30 : l’heure de la sieste, on vous l’avait dit 😉

Au cours d’une de nos soirées passées au club nous avons rencontré des jeunes qui nous ont invités à les suivre pour une petite croisière sur le Nil… Cette sortie s’annonçait tranquille et bon enfant, mais nous étions loin d’imaginer que la police, responsable de notre sécurité, serait de la partie ! Notre barque de pêcheur se fondait parfaitement dans le décor apaisant du Nil – difficile d’en dire autant du bulldozer de la police… Malgré cette compagnie inattendue, cette petite heure en bateau typique nous a fait goûté en toute simplicité aux charmes de l’Égypte, enfant du Nil.


La barque sur laquelle nous avons navigué


L’équipe au complet !


En compagnie de George qui nous a si gentiment invités


Homélie et Gréta (bon oui vous avez reconnu Amélie et Agnès…)

7 juillet – Assiout nous voilà !

Après 24 heures de voyage, il est temps pour nous de vous livrer nos premières impressions sur notre arrivée à Assiout !

Que d’aventures depuis vendredi soir : les courses de caddie dans l’aéroport, la difficulté de trouver une position confortable pour dormir dans l’avion, le jeu de pistes pour faire tamponner notre passeport et trouver la sortie de l’aéroport, et enfin les cinq heures de minibus en compagnie de notre chauffeur Anabob qui réalisa la prouesse de combiner conduite assurée sur l’autoroute, entre ânes et chargements de patates, et le visionnage d’un match de foot derrière son volant !

Abouna (mot arabe pour « père ») Angelo nous accueille finalement avec enthousiasme à l’évêché d’Assiout pour notre premier dîner local à base de pains pitas !

Nous sommes logés dans une résidence étudiante où nous avons passé une première nuit reposante malgré la chaleur du jour que les fenêtres ouvertes ont pris du temps à chasser.

Aujourd’hui dimanche nous avons pu nous acclimater en douceur à la vie des coptes d’Assiout, en découvrant leur cathédrale et en participant à la messe du soir très musicale et vivante !

Nous avons à cette occasion rencontré une famille qui venait de faire baptiser leur bébé et nous avons été étonné de voir que celui-ci portait une petite mitre et une cape d’évêque pour symboliser son appartenance à l’Église. En effet les coptes reçoivent aussi le jour de leur baptême le sacrement de confirmation ainsi que l’eucharistie. Voyant notre curiosité la mère de l’enfant nous a même permis de prendre le petit baptisé dans les bras !

Ce soir nous aurons la chance de rencontrer les jeunes de la paroisse à l’occasion d’un match de foot qui promet d’être animé, nous espérons vous en raconter l’issue.

À très bientôt pour de nouvelles aventures !

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén