Catégorie : Mexique 2019

30 juillet : Ciao Mexico ! L’heure du bilan…

Après trois semaines de mission au Mexique, l’heure du bilan a sonné !

Le retour en France est difficile après tous ces moments de partage, de don de soi, d’accueil de l’autre, et de découverte à l’autre bout du monde. 

Le Mexique restera gravé dans nos mémoires par ses paysages sauvages (montagnes, rochers, cascades), son ambiance, ses habitants, son accueil chaleureux, sa piété et sa Foi (messes, processions, vie de communauté, monastères), sa culture, sa gastronomie, ses grandes villes et ses villages reculés… 

Pendant notre temps dans la mission, nous avons découvert le cœur du pays, le Mexique que l’on ne retrouve pas dans les guides touristiques. Une population indigène importante, coupée du monde, sans réseau téléphonique et internet, vivant au contact de la nature, avec leur propre langue et coutumes. Des franciscains ayant fait vœu d’obéissance et de pauvreté qui se consacrent à cette école de Santa Clara, perdue dans les montagnes, avec certains qui œuvrent pour faire connaître la mission en voyageant, et cherchant des fonds au Mexique et dans le monde. 

Dans les villes que nous avons eu la chance de visiter à la fin de la mission, nous avons découvert de beaux monuments, des quartiers variés et colorés, l’implantation franciscaine au cœur des villes, des rues grouillantes de monde, la joie de vivre mexicaine… 

Au pays des Cristeros, nous avons aussi pu comprendre que l’histoire catholique du Mexique est une histoire chaotique et difficile. Le courage de tous ces frères et religieuses que nous avons rencontrés sur notre chemin n’en est que plus grand ! 

Nous avons promis aux frères de prier pour eux, de faire connaître leur mission, de faire le relais dans nos paroisses. La mission ne s’arrête pas à l’aéroport ! Elle continue et prend une autre forme après le retour. 

Cette mission nous a enfin appris la vie en communauté, avec des personnes que nous ne connaissions pas avant le départ. Cela fut une belle expérience pour nous tous, avec des moments plus difficiles que d’autres, mais surtout beaucoup de rires, une belle cohésion générale et des amitiés pour la suite !

Nous tenons à remercier l’AED qui nous a envoyés en mission, tous les responsables locaux de l’AED au Mexique (Julieta, Dominik, Pablo…) qui ont œuvré au bon déroulement de la mission, tous les frères que nous avons rencontrés (Ramiro, Pablo, Miguel Angel, José Miguel…) et toutes les autres personnes que nous avons croisées sur notre route ! 

Merci de vos prières, priez pour le Mexique et pour Santa Clara ! 

Kevin, Paola, Grégoire, Camille, Marie, Maxence, Henri, Astrée, Anne-Gaëlle et Jean-Baptiste 

La vida en Santa Lucia

L’heure est à la nostalgie et au retour d’expérience !

Comme précisé dans les articles précédents, les garçons ont commencé leur voyage par cinq jours au cœur du petit village de Santa Lucia.

Reçus au sein du presbytère, les garçons ont pu avoir la chance de vivre au rythme des frères franciscains qui les ont accueillis avec la générosité qui les définit.

Partageant ainsi leur temps de prière quotidien, c’est autour de repas concoctés par les habitants du village que les frères Daniel, Miguel-Angel et Joel ont pu témoigner leur expérience de foi, et leur amour pour cette région du pays nichée dans les montagnes.

Par la force des bras et avec un enthousiasme sans faille, la mission a principalement été d’entretenir les espaces verts entourant cette petite église, au charme certain, et de transporter des pierres qui serviront ensuite à construire une petite chapelle, qui se trouvera dans le cimetière, non loin du village.

Les fondations posées, il nous tarde désormais de voir cet édifice terminé.

Puis, nous avons eu, pour les derniers jours aux côtés de nos hôtes, la grâce de pouvoir visiter les communautés nous entourant, et de partager la messe à leurs côtés.

En toute simplicité, ces moments de prière et de rencontre resteront assurément gravés dans l’esprit des garçons, encore très touchés par l’accueil reçu.

 

 

28 juillet : Mexico… Pyramides et Notre Dame de Guadalupe !

Holà !

Notre aventure mexicaine s’achève à Mexico, capitale impressionnante de 22 millions d’habitants. Nous y rencontrons Julieta Appendini qui est la tête de l’AED au Mexique et qui a grandement contribué à l’organisation et la réussite de notre mission !

Nous logeons dans un couvent de religieuses, à deux pas de la Basilique Notre-Dame de Guadalupe.

La journée du samedi a été consacrée à la visite des pyramides de Teotihuacán, dans la Vallée de Mexico. Nous y avons admiré les pyramides, des peintures murales, des vestiges… Nous pouvons notamment admirer la fameuse pyramide du Soleil, la plus grande du site. Nous découvrons ainsi une part importante du patrimoine mexicain.

Nous avons pu découvrir le centre de la ville de Mexico, et notamment la cathédrale. Sous une forte pluie, à laquelle nous commençons à nous habituer : pendant la saison des pluies, il est fréquent que des orages se déclenchent en fin d’après-midi.

Ne pas se perdre dans les rues est un vrai challenge tant les rues sont grouillantes ! On s’accroche les uns les autres, à la file indienne, et on fonce parmi la foule !

Le dimanche, nous avons eu la chance d’assister à la messe, notre dernière tous ensemble, dans la Basilique de Notre-Dame de Guadalupe. Belle messe émouvante, au milieu de foules impressionnantes ! En effet, le même jour de nombreuses processions avaient lieu sur le site : des centaines de Mexicains, coiffés de leur sombrero, portant des bannières colorées et fleuries de la Vierge, envahissent les rues et le site.

Nous avons pu prier dans la Chapelle des Apparitions. En 1531, la Vierge est apparue à un indigène mexicain et lui a demandé de faire construire une église sur le lieu de l’apparition. Elle lui offrit un signe, en s’imprimant en image sur le manteau de l’indigène. Cette image peut être vénérée sur le site.

A la fin de cette belle journée, nous rejoignons l’aéroport pour regagner la France en A380, qui part avec… 1h30 de retard : les ennuis d’avion se seront multipliés !!

Clap de fin d’une bien belle mission…

 

 

 

26 juillet : Deux journées à Guadalajara et ses environs

Holà !

Une longue journée de 12 heures de voiture (un vieux van et un pick-up), sur des routes rocambolesques, nous ont conduits de Santa Clara à Guadalajara ! Nous y avons passé deux superbes journées à la fois spirituelles et de visites !

Le premier soir, nous avons été logés dans le monastère franciscain de Tepatitlán, où nous avons reçu un formidable accueil ! Nous avons appris que pendant la semaine sainte, plus de 1000 franciscains se réunissent dans ce lieu.

Après une belle messe, les frères qui nous accompagnaient nous ont emmenés dîner en ville, où nous avons dégusté les spécialités locales : plats typiques à base de viande et de haricots, tortillas… Nous avons ensuite flâné dans les rues de la ville by night ! Frère Pablo est originaire de Guadalajara et était donc ravi d’être notre guide. 

Après une nuit dans le monastère, nous avons partagé un petit déjeuner avec le « sous chef » franciscain de la région, qui parlait français, nous a bénis et nous a remerciés pour notre mission ! A chaque fois, nous sommes touchés de la bienveillance de ces franciscains à notre égard.

La matinée a été consacrée à la visite de la basilique franciscaine de Zapopan, où les franciscains commencent leur formation (trois ans de philosophie avant d’être envoyés en mission). Nous avons eu une très belle messe pour Santiago, et la chance de déjeuner avec tous les frères, dont le chef de la région franciscaine de Guadalajara ! Il y a 5 régions franciscaines au Mexique et 119 dans le monde. 

Nous partageons l’objet de notre mission ainsi que nos impressions avec les frères. Nous en profitons également pour faire connaître AED Mission.

Puis battle de chants entre les frères et notre groupe ! Salve Regina, chants mexicains à la Vierge, Je vous salue Marie…

L’après-midi est consacrée à la visite du musée des Artesanias, ces créations de perles des indigènes, puis du centre de Guadalajara : cathédrale, palais de justice, mairie…

Nous rejoignons ensuite une charmante auberge de jeunesse, dans le magnifique quartier de Tlaquepaque ! Ce quartier coloré présente de très belles façades d’immeubles, et une ambiance nocturne très mexicaine avec les musiques de rue. Nous terminons la soirée avec Frère Ramiro, notre dernière avec lui.

Nous avons visité le quartier le lendemain, en en profitant pour faire des achats de spécialités locales (tequila…) pour notre retour en France.

Pendant la messe, nous découvrons la cérémonie des quinceaneras (fête des 15 ans). Une messe pour une jeune fille qui symbolise qu’elle devient une femme, 15 ans étant l’âge de l’Annonciation à la Sainte Vierge. Nous sommes impressionnés (et ne pouvons nous empêcher de rire !) par le style des invités et de la jeune fille, très kitsch !

L’après-midi, nous faisons nos adieux aux frères avec émotion, à l’aéroport… 

Cap sur Mexico ! Hasta luego !

23 juillet : Au revoir Santa Clara !

Holà ! 

Notre mission à Santa Clara s’achève déjà, le temps passe si vite.

Ces derniers jours, la peinture de l’école a été entièrement achevée et les frères se sont montrés ravis du travail accompli ! Nous sommes heureux d’avoir pu apporter cette aide et imaginons la joie des enfants de retrouver une école remise à neuf, à la rentrée. Voici quelques photos du résultat :

La vie de communauté avec les frères nous a énormément apporté. Les frères nous ont transmis leur foi, leur joie, leur sens du travail et de l’entraide, leur enthousiasme, sous la devise « Paz y Bien » ! 

Nous en profitons pour vous présenter Frère Ramiro, qui nous a accompagnés tout au long de la mission et dont la joie de vivre et le dévouement nous ont enchantés !

Frère franciscain depuis six ans, il passe une année à Santa Clara pour aider dans l’école, et deviendra peut-être Padre.

Nous lui avons appris des jeux de carte et avons tenté de lui inculquer des rudiments de français… sans grand succès !

Nous retiendrons aussi nos partages avec les populations indigènes qui nous rendaient visite à la mission, nous partageaient leur quotidien et nous présentaient leurs enfants et familles !

Certaines d’entre nous n’ont pas hésité à adopté le « look » local, grâce au talent de couturière de Clémencia, une des cuisinières.

Ces jupes (photo) ont été réalisées avec des tissus typiques mexicains.

Pour notre dernière soirée à Santa Clara, la mission était plongée dans l’obscurité à la suite d’un impressionnant orage, ayant coupé toute l’électricité (ce qui est fréquent ici !). 

Nous avons dressé une immense table dans la cour de l’école et avons dîné aux chandelles, avec tous les frères présents ! Belle ambiance ! 

Nous remercions toute la communauté de Santa Clara de leur accueil extraordinaire et si chaleureux qui restera gravé dans nos mémoires !

Nous prenons demain la route pour Guadalajara puis Mexico où nous découvrirons les communautés franciscaines de ces villes. Nous allons visiter avec les frères et les responsables locaux de l’AED.

Avant de regagner la France lundi… 

Hasta luego !

18 juillet : Anecdotes mexicaines

Holà !

Notre quotidien mexicain est marqué par de nombreuses péripéties que nous souhaitons vous partager !

Huichols et bulles de savon !

Nous rencontrons chaque jour, à la mission, des familles indigènes qui nous partagent leur joie de vivre ! Les enfants, au début impressionnés, ne tardent pas à s’amuser avec nous, surtout quand nous sortons les bulles de savon apportées de France et qui remportent ici un franc succès !

Le 14 juillet : un peu de sucré dans ce monde salé !

A l’occasion du 14 juillet, nous avons préparé un dessert français (postre de Francia) pour le dîner : une mousse au chocolat (faite avec les moyens du bord !) et des crêpes. Les frères ont été enchantés de ce partage culinaire !

Animaux en folie à Santa Clara !

À Santa Clara, il n’est pas rare de croiser, en sortant de la salle de bain, une vache ou un cheval en liberté ! Nous ne fûmes dès lors pas surpris de découvrir un veau, dans le dortoir des garçons, léchant la peinture fraîche de la veille !

La vache d’un propriétaire local s’est retrouvée embourbée dans un marécage de boue, pendant plus de 2 jours. Le propriétaire ne venait pas la chercher et nous ne pouvions pas nous aventurer jusqu’à elle de peur de nous enfoncer ! Finalement, nous l’avons tirée avec des cordes, réussissant à la sauver.

Mitzu (« chat » en langage Huichols !) a sauvé Jean-Baptiste d’une morsure de serpent vénéneux, du cours d’une promenade nocturne ! Le chat a tordu le cou du serpent, et fut ensuite porté en triomphe jusqu’à la mission !

En outre, un petit scorpion vit en toute liberté dans un pot de mayonnaise vide dans la cuisine !…

La chorale de Santa Clara

Le frère Miguel Angel de la mission est un fan inconditionnel des choristes. Tous les jours, nous devons lui chanter les chansons du film !

Après la messe dominicale dans le village de San Andrès, nous sommes allés nous promener dans la montagne et le frère nous a filmés face à un splendide point de vue, en chantant « Vois sur un chemin » !

La baignade… sous la tempête

Après une après-midi de peinture, nous sommes partis sous un soleil de plomb, vers une cascade dont le frère nous parlait depuis longtemps !

Après 45 minutes de marche, le ciel s’étant quelque peu couvert, nous nous baignons finalement dans l’eau trouble de la rivière ! Quelques secondes plus tard, l’orage éclate. Trempés, nous empruntons alors le chemin du retour en maillot de bain, sous une pluie diluvienne… Nous garderons un souvenir ému de ce premier bain mexicain !

Les 29 ans d’Anne-Gaëlle

Pour l’anniversaire d’Anne-Gaëlle, un banquet a été dressé dans l’école. Les frères avaient cueilli des fleurs, les cuisinières avaient préparé un énorme gâteau, et il y avait même du vin français ! Les indigènes lui ont chanté « Joyeux anniversaire » dans leur langue. Autre tradition : mordre dans le gâteau à pleines dents !

La soirée s’est poursuivie en musique, danse et tequila jusqu’au bout de la nuit !

Hasta luego !

La vida en Santa Clara

Holà ! Notre aventure mexicaine se poursuit !

Après le nettoyage de l’école, nous avons entamé une mission anti-déchets ! Tout a commencé au cours d’une promenade à la cascade, où nous avions commencé à ramasser les bouteilles en plastiques que nous trouvions ! Les frères ont par la suite sauté sur l’occasion pour nous proposer de nettoyer tout le périmètre de l’école.

Depuis l’arrivée des garçons, nous avons commencé les travaux de peinture de toute l’école. Peinture blanche, rouleaux, pinceaux, nous peignons une bonne partie de la journée : les dortoirs des enfants, la cantine, les salles de bain, l’extérieur des bâtiments… Tout y passe, y compris les vêtements et les cheveux !…

Les temps spirituels sont également nombreux. Chaque jour, nous avons la messe dans la magnifique chapelle en pierre de la mission ! Messe en espagnol mais animée par nos chants français, c’est chaque jour un beau moment que nous partageons avec les frères ! Par ailleurs, ces derniers profitent des repas pour nous raconter leur vocation, leur parcours, nous parler des franciscains et de leur mission.

Les après-midi sont parfois consacrés à des balades autour de Santa Clara, à la découverte des paysages alentours ! Ainsi, nous avons pu monter jusqu’à une belle croix surplombant la mission, de laquelle nous avons admiré le coucher de soleil !

Hasta luego !

12 juillet : Premières heures à l’heure mexicaine


Holà !

Nos premières heures mexicaines ont été envoûtantes !

Accompagnés par les frères franciscains et de jeunes Mexicains, nous avons quitté Guadalajara pour les missions de Santa Lucia et Santa Clara. Nous avons voyagé en pick-up, à travers des paysages époustouflants et sauvages de montagnes, sur des routes plus ou moins praticables !…

Nous profitons des heures de route pour leur faire découvrir la musique française et, eux, les tubes mexicains, un véritable partage culturel !

Les garçons commencent par cinq jours de construction d’une chapelle, à la mission Santa Lucia des Clarisses.

Les filles ont rejoint Santa Clara, où se trouve une école tenue par les frères. A notre arrivée, nous avons été accueillies par les populations indigènes locales qui nous font découvrir leur bijoux tressés de perles (artisanias) et sont heureuses de nous en vendre ! Et on ne se fait pas prier pour adopter le look local parées de nos perles multicolores !

Nous avons commencé à nettoyer de fond en comble les dortoirs des élèves, armées de balais et de serpillières ! Nous aiderons ensuite les frères à tout repeindre, intérieur comme extérieur. L’école sera ainsi toute belle pour accueillir les élèves, à la rentrée. Ce sont des enfants indigènes locaux (Huichols) qui viennent y apprendre l’espagnol, mais aussi des règles et un savoir-vivre transmis par les franciscains, autant d’apprentissages qui par la suite leur permettront peut-être de poursuivre des études !

Nous découvrons également les spécialités culinaires locales : poulet (el poyo), riz, piments, tortillas, bières mexicaines (cerbezas), tequila (un poco!)… La cuisine est tenue par trois femmes indigènes, qui ont la délicatesse de nous laisser préparer (et rater, nous prendrons bientôt le coup de main) les tortillas !

Cet accueil chaleureux de la part de tous nous a beaucoup touchés !

Hasta luego !

7-11 juillet 2019 : Mission Mexique 2019 – Un départ mouvementé, présentation des volontaires en détresse !

Holà de Mexico !

Dimanche 7 juillet : grand départ pour  pour toute l’équipe Mexique d’AED Mission !!

Un départ quelque peu mouvementé : notre Airbus A380 annulé à la suite d’un problème de réacteur, une journée d’attente et de négociations pour trouver une solution au milieu des 400 voyageurs en perdition, un nouvel avion pour Houston, aux États-Unis, le lundi, et nous arrivons enfin au Mexique le lundi et le mardi, l’équipe ayant été scindée en deux dans les avions !

Mardi 9 juillet : la première équipe a rejoint Guadalajara et a reçu l’accueil chaleureux de Dominik, référent de l’AED sur place. Nous avons enchaîné avec neuf heures de voiture, dans les montagnes, vers les missions.

La seconde équipe a passé la journée à Houston, accueillie par des familles catholiques locales, et en ont profité pour visiter la NASA : tout est bien qui finit bien ! Ils rejoindront Guadalajara avec une journée de retard. 
Les péripéties se sont enchaînées mais ces premières heures d’aventure auront fortement soudé notre équipe !

Quelle sera notre mission ?

Ces trois semaines nous conduiront aux Missions Franciscaines de Santa Clara et de Santa Lucia, dans la province de Nayarit. Nous apporterons notre aide et notre soutien à des frères franciscains et des sœurs clarisses dans une école et auprès des populations indigènes.

Nous partons à la découverte d’un pays magnifique où l’AED œuvre déjà beaucoup ! C’est cependant la première année qu’AED Mission envoie des volontaires là-bas, nous espérons que notre enthousiasme et notre motivation aideront ceux que nous allons rencontrer !

Nous sommes certains que les semaines qui nous attendent nous feront grandir humainement et spirituellement… !

Nous vous invitons donc à prier pour nous et à suivre les différents articles que nous posterons au fur et à mesure de notre aventure mexicaine !

Nous sommes heureux aussi de pouvoir en quelques mots nous présenter :

Kevin A. – Chef d’équipe

Bonjour à tous ! Prénommé Kevin, je suis âgé de 27 ans, et je travaille à la rédaction d’une thèse en droit, au sein de l’université Paris II PANTHÉON-ASSAS. Et si je devais résumer mes passions, je vous dirai simplement que j’aime l’écriture, le théâtre et le 7e Art. Cette mission au Mexique revêt dès lors cette caractéristique de l’aventure romanesque, d’une opportunité unique de pouvoir servir et de pouvoir, de manière exceptionnelle, aller à la rencontre de l’autre. Qu’il est bon, en effet, de pouvoir quitter son sofa et de sortir de son espace quotidien. Ainsi, et pour en terminer avec cette brève entrée en matière, je finirai par  vous faire partager ces quelques mots qui résonnent dans la perspective de cette expérience unique :  « Ô Dieu, envoie-nous des fous, Qui s’engagent à fond, Qui s’oublient, Qui aiment autrement qu’en paroles, Qui se donnent pour de vrai et jusqu’au bout » (O Dieu, envoie-nous des fous, Louis-Joseph Lebret)

Grégoire L. – Trésorier

Buenos días ! Je suis Grégoire, j’ai 28 ans et je travaille actuellement dans un bureau d’études en géotechnique (études mécaniques des sols) à Bordeaux. Désirant trouver de la spiritualité et changer de mode de voyage, j’ai décidé de faire une mission humanitaire. Je serai en charge de la gestion financière de l’équipe et il me tarde de pouvoir rencontrer les communautés que nous aiderons.

Paola T. – Responsable communication

Holà ! Je m’appelle Paola, j’ai 22 ans, je termine un Master 1 de Droit à l’Université Panthéon Assas à Paris, et je vais entamer une année d’histoire de l’art. Cette belle mission au Mexique sera ma première expérience humanitaire : trois semaines qui vont nous apprendre à quitter notre confort, à aller à la rencontre des plus nécessiteux, à découvrir d’autres cultures, à vivre notre Foi « sur le terrain » ! J’ai hâte de découvrir le Mexique, ses couleurs, ses paysages, ses traditions ! Durant la mission, je serai responsable de la communication.

Marie B.

Bonjour ! Moi c’est Marie, j’ai 20 ans et je vais étudier les sciences du langage et plus particulièrement la langue des signes, à Montpellier, dès la rentrée prochaine. Je souhaitais faire de l’humanitaire depuis un certain temps, et cette mission au Mexique est une première occasion pour moi de découvrir ce merveilleux don de soi (bien que je pense beaucoup plus recevoir que donner…!).

Camille S.

Holà ! Je m’appelle Camille, j’ai 23 ans et je suis en étude de commerce. Ayant deux mois de vacances cet été, ce qui ne m’était pas arrivé depuis longtemps…. et ne m’arrivera pas avant longtemps, je souhaitais donner du sens à ces deux mois. Cette mission au Mexique est apparue comme une opportunité parfaite pour répondre à mon désir ! J’ai hâte de commencer et de pouvoir me rendre utile.

Astrée F.

Bonjour à tous, ici Astrée ! Départ pour le Mexique ! J’ai 20 ans, j’habite à Lille, j’étudie le droit à l’Université catholique. Cet été, c’est avec la volonté d’aider que j’ai décidé d’orienter mes vacances : j’ai ainsi décidé de partir avec l’AED. Que l’aventure commence !

Henri H.

Bonjour, je m’appelle Henri, j’ai 22 ans et je viens de la région parisienne. Je suis en deuxième année de prépa intégrée en école d’ingénieur. J’ai toujours voulu partir en voyage humanitaire. Cette mission au Mexique est pour moi une belle opportunité de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture mais également une façon différente d’exprimer et de vivre sa foi !

Maxence L.

Bonjour ! Je m’appelle Maxence, j’ai 19 ans et je m’apprête à rentrer à Sciences Po Lille, après une année de prépa littéraire. J’ai décidé de participer à cette mission AED pour aider les populations locales, en apprendre davantage sur leurs coutumes et rites, ainsi que pour vivre ma foi autrement. Je me réjouis à l’idée de cette mission qui constitue ma première expérience humanitaire !

Anne-Gaelle et Jean Baptiste V. – Les jeunes mariés 

Holà. Nous sommes de jeunes mariés depuis 4 mois, de 29 et 30 ans. A priori, on est les seniors du groupe. Nous profitons d’une pause de 6 mois, à la fin de notre internat, pour sortir la tête de la médecine et aller à la rencontre des chrétiens, loin de chez nous. Nous envisageons vraiment cette mission comme un projet de couple.

Bon été à tous, et en union de prières depuis le Mexique !

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén