En ce lundi matin, nous avons quitté le cœur un peu lourd le village qui a été notre terre d’accueil pour le début de notre mission ; mais heureux et confiants par ce que Beyrouth et les sœurs de Besançon nous réservent pour la suite.

Nous sommes arrivés avant l’heure du déjeuner, devant un immeuble, dans le quartier de Bourj Hammoud, le quartier arménien. Sœurs Nada, Rémy et Manar et un bon café nous y attendaient.

Nous avons passé un très bon après-midi, les religieuses nous ont expliqué l’histoire de leur congrégation. Sainte Jeanne-Antide Thouret en est l’initiatrice. Elle fonde cette congrégation à Besançon. Ici au Liban, les sœurs sont appelées « Sœurs de Besançon », et ont une mission socio-pontificale.

Ainsi, ensemble, nous allons œuvrer auprès de familles réfugiées, en venant les rencontrer, échanger. De plus, nous irons animer chaque matin des temps de prière et de jeux pour les enfants. Nous avons tous hâte de commencer ces missions, qui seront sans doute bousculantes.

Nous confions à vos prières le Liban et ses habitants, les chrétiens, et tous ceux qui souffrent.