Aujourd’hui Lundi, la pluie prend congé et nous rend le soleil. Cependant, les températures sont désormais plus tolérables. Depuis notre arrivée à Ungheni, le thermomètre montait très régulièrement au-dessus des 40 degrès. Les enfants, absents toute la journée, commencent à arriver en fin d’après-midi. La journée aura été tranquille. Les prêtres polonais repartent dans la journée, ils veulent aller visiter Chisinau avant de rentrer chez eux.

Nous sommes nous-mêmes sur la fin de notre séjour. Finir le clocher est pour nous une priorité. Nous y passons la mâtinée. Le travail le plus ardu est la remontée du cadre, qui s’effectue en deux fois (puisque nous l’avions séparé en deux), et nous pose un certain nombre de problèmes techniques, notamment au moment de le hisser sur le toit. Une fois remontés, nous les revissons au mur, au moyen d’acrobaties majestueuses et aériennes (il nous a quand même fallu 3 échelles!), mais le résultat est au rendez-vous ! Le père Christopher est aux anges. Nous aussi. L’après-midi, nous jouons une dernière fois avec les enfants. Ceux-ci nous préparent une surprise : ils s’enferment pendant deux heures dans une salle paroissiale pour nous dessiner des cartes de vœux pour chaque personne de l’équipe. Sur les cartes, un dessin de la personne, et un adjectif censé la caractériser. Armelle est « la plus intelligent », Isaure « la plus belle ». Amaury, quant à lui, écope d’un « Schh man » dont il n’a toujours pas compris la signification.

Pendant la journée, nous avons remarqué que le père Christopher distribuait des petits cartons aux enfants. Il a décidé d’organiser une sortie à Orhei Vecchi pour eux, le vendredi suivant. Nous trouvons l’attention particulièrement touchante !

Une dernière tomate, un dernier ninja, un dernier zombie (nous préserverons le mystère sur les règles de ce jeu mystérieux), un dernier combat de gladiateurs, et ce sont les adieux. Nous disons au revoir à Sando, Ahina, Paolina, Mihaïna, et tous les autres !

Dernière nuit à Ungheni !