Nous revoilà après une semaine très intense ! Le weekend dernier a été riche en émotions. Ce samedi 20 juillet, nous avons débuté la journée par une visite de l’église du Christ-Roi. Les fresques en mosaïque étaient impressionnantes, réalisées par un artiste jésuite, Marko-Yvan Rupnik, le même qui a réalisé celles de la basilique du Rosaire, à Lourdes ! Elles illustrent des passages de la Bible, associés à des épisodes de la vie du bienheureux père Jacques Haddad. C’est un moine libanais de l’ordre des Capucins, qui est en cours de canonisation. Il a réalisé son rêve de planter une croix sur chaque colline du Liban !

L’équipe dans le chœur de l’église du Christ – Roi

L’après-midi, nous avons visité la fameuse grotte de Jeita, digne concurrente des sept merveilles du monde. Nous étions au frais et heureux d’échapper à la pollution de Beyrouth ! La grotte était féerique, un très bon moment passé en équipe dans les entrailles de la Terre. 

Au crépuscule, le petit souk de Zouk nous a accueillis. Nous avons rencontré un peintre chrétien qui nous a présenté son atelier d’icônes byzantines. A côté de la boutique se trouvait une église grecque catholique du XIXe siècle, avec une belle iconostase en pierre.

Le dimanche, nous avons rejoint la maison principale des Sœurs de la Charité au Liban, à Kfour. La messe a été dite dans le rite maronite, en ce jour de la Saint Charbel. Une phrase touchante de Sainte Jeanne-Antide Thouret était inscrite dans le chœur de l’église : « Ne regardons que Lui, ne pensons qu’à Lui, ne désirons que Lui, ne vivons que par Lui ». Nous avons ensuite visité l’école que tiennent les Sœurs, puis nous avons partagé un temps avec elles. Parmi elles, la sœur doyenne de la maison, Sœur Rose-Madeleine, nous a témoigné de sa vie : « Le plus important c’est d’aimer, seul l’amour transforme les cœurs ». 

A midi, nous avons été accueillis par les novices d’origines vietnamienne, égyptienne et éthiopienne. Ce moment était vraiment très joyeux, elles ont pu nous témoigner de leur cheminement vocationnel. 

 

L’après-midi, nous sommes montés à l’ermitage de Saint Charbel, à la montagne. En contrebas, nous avons prié sur le tombeau du saint. Ce dernier rassemble tous les chrétiens du Liban. C’est un moine maronite devenu ermite. 

Après le coucher du soleil, nous nous sommes retrouvés dans un conte des mille et une nuits, dans le souk de Byblos, une ville qui date de 7000 ans. 

Nous avons donc été bien occupés et il est grand temps de retrouver Morphée !

À bientôt pour de nouvelles aventures !

Marie & Jean