Hi kifak ? (Comment ça va?)

Ce weekend de transition nous a permis de nous échapper quelques temps de Bourj Hammoud. Jad, un ami de la paroisse, nous a accompagnés tout au long de ces deux jours. Le weekend a débuté avec la visite des « frères » de Baïtna, une maison fondée il y a une dizaine d’années par un couple libanais, pour accueillir les personnes trisomiques orphelines, qui ont 50 ans et plus. Ils se sont inspirés du modèle de l’Arche, fondée par Jean Vanier.
Après une messe maronite associant l’arabe et le français de façon inédite, nous avons eu un moment de partage autour d’ateliers variés. Certains ont arrosé le potager : des tomates, des poivrons, des piments, des bamyas (petits légumes typiques) mais aussi des volontaires AED à portée du tuyau d’arrosage ! Les autres se sont attaqués à la multitude de gousses d’ail à couper pour le déjeuner, tandis que d’autres faisaient le ménage dans les chambres. Nous avons été touchés par l’accueil bienveillant que nous avons reçu, et le dynamisme de ces frères, toujours partants pour jouer au jeu du chef d’orchestre, chanter une nouvelle chanson ou danser avec nous ! Nous n’oublierons pas Zouzou, Roudy et leurs amis !

Mais nous avons repris la route pour Beyrouth où nous avons continué l’exploration du centre-ville, notamment de la grande mosquée où nous avons expérimenté le port de la burqa ! Non déçus de la retirer, nous nous sommes dirigés vers Zeytouna Bay où le coucher de soleil sur le port fut un spectacle que nous avons contemplé des man’ouché dans la bouche.  Il s’agit d’une spécialité libanaise, une sorte de galette dans laquelle on peut mettre du fromage, de la viande, etc. 

Après une bonne nuit réparatrice, les JRJ, Journées Régionales de la Jeunesses, nous attendaient ! Conçues sur le modèle des JMJ, elles accueillent des jeunes chrétiens de la région : Egypte, Irak, Liban, Syrie, etc. pour échanger sur la façon de vivre leur foi autour de topos et d’ateliers. Cela a été source de débats assez houleux entre les jeunes, ce qui a forcé les organisateurs à modifier le programme de la journée. Malgré tout, ces jeunes dansaient et chantaient ensemble, reflétant une certaine unité et une joie qui ont été un beau témoignage pour notre équipe. Notre minibus nous a emmenés ensuite à l’église N-D de la Mer, qui abrite le tombeau du bienheureux Père Jacques où nous avons pu découvrir ses reliques, de ses poils de barbe à la chemise du médecin qui le soigna le jour de sa mort!

Notre weekend s’est clôturé avec la visite du Patriarcat Arménien et son mémorial des victimes du génocide de 1915. Un lieu chargé d’histoire !

Mémorial du génocide arménien

La soirée se déroula dans la bonne humeur, avec, à la clé, une surprise qui a failli nous passer sous le nez : Mario avait déposé des glaces chez la voisine, faute de congélateur dans notre appartement. Malheureusement, la voisine n’a pas daigné ouvrir tout de suite et la surprise arriva de manière un tout petit peu moins inattendue !

Yallah, les sœurs de Nazareth nous attendent, à bientôt pour de nouvelles aventures ! 

Charlotte & Flora